(...)

Stéphane Bernard,

Economie basée sur les ressources -transition (EBR-T)

« Notre projet se place dans une visée globale qui est de retrouver notre place au sein d'un écosystème. De retrouver ce qu'on appelle un équilibre dynamique. Le logement est un élément de ce tout. Nous préconisons la mise en place du calcul de l'empreinte écologique de la municipalité. Objectif : être toujours au seuil de durabilité, c'est-à-dire que notre consommation soit toujours en deçà du seuil de régénérescence de la ressource. Pour le logement, ça veut dire priorité à la performance énergétique. Avec la volonté de produire du logement passif. Cela dans la création comme la rénovation. »

surdouest.fr du 21/01/2014

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé
Merci pour votre participation citoyenne !